Formations par l’Apprentissage

L’apprentissage est un mode de formation en alternance, basé sur le partage du temps de travail entre d’une part une activité professionnelle en entreprise et d’autre part un enseignement théorique et pratique adapté à l’emploi choisi, dispensé au Centre de Formation d’Apprentis Agricole (CFAA).

En Martinique, il s’agit du Centre de Formation d’Apprentis Agricole (CFAAM) situé au Quartier Chopotte au Francois qui dispense des formations allant du CAPA à la Licence Professionnelle.

Le jeune entame la formation en alternance après conclusion du contrat d’apprentissage avec son futur maître d’apprentissage et/ou chef de l’entreprise (le maître d’apprentissage n’est pas automatiquement le chef de l’entreprise, il peut s’agir d’un salarié).

Le maître d’apprentissage

  • Qui est le maître d’apprentissage ?

Il est la personne directement responsable de la formation de l’apprenti et assumant la fonction du tuteur

Il doit être majeur et offrir toutes garanties de moralité. En outre, il doit obligatoirement remplir la condition de compétence professionnelle :

Soit être titulaire d’un diplôme ou d’un titre relevant du même domaine professionnel que le diplôme préparé et d’un niveau au moins équivalent, ainsi qu’une expérience professionnelle de 2 années en relation avec la qualification visée par ce diplôme ou ce titre.

Soit justifier de 3 années d’expérience professionnelle en relation avec la qualification préparée par l’apprenti et un niveau minimal de qualification déterminé par la commission départementale de l’emploi et de l’insertion.

Soit justifier d’une expérience professionnelle de 3 années en rapport avec le diplôme ou le titre préparé par l’apprenti après avis du Directeur de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt.

L’employeur doit informer le service d’enregistrement du contrat de tout changement concernant les maîtres d’apprentissage.

  • Quelles sont ses missions ?

– Faire effectuer à l’apprenti des tâches en relation directe avec sa formation

– Faire suivre à l’apprenti la formation dispensée par le CFA et veiller à son assiduité

– Participer aux activités destinées à coordonner la formation en centre et en entreprise

– Veiller à l’inscription et à la participation de l’apprenti aux épreuves de l’examen

– Fournir à l’apprenti les éléments et documents techniques et comptables nécessaires à la compréhension de l’entreprise et à la rédaction de divers dossiers

– Informer les parents ou le responsable légal de l’apprenti mineur en cas d’absence ou autre fait qui nécessite leur intervention

– Respecter le calendrier d’alternance

– Respecter la réglementation du travail : temps de travail, horaires, pauses…

L’apprenti

  • Qui peut devenir apprenti ?

Tout jeune âgé de 16 à 25 ans (ou 15 ans s’il sort de 3ème) peut devenir apprenti.

Au delà de 25 ans, une dérogation est possible sous certaines conditions.

Le jeune est obligatoirement suivi par un maître d’apprentissage. Celui-ci est soit le chef de l’entreprise, soit l’un des salariés de l’entreprise.
Le nombre maximal d’apprentis ou d’élèves de classes préparatoires à l’apprentissage pouvant être accueillis simultanément dans une entreprise ou un établissement est fixé à deux pour chaque maître d’apprentissage.

  • Quel est le statut de l’apprenti ?

L’apprenti a le statut de salarié ; le temps de formation au CFAAM est assimilé à du temps de travail effectif compris dans l’horaire de travail applicable par l’entreprise. L’apprentissage permet donc d’acquérir une expérience professionnelle tout en étant formé et rémunéré.

  • Quelles sont les conditions de travail de l’apprenti ?

L’apprenti est un salarié à part entière. À ce titre, les lois, les règlements et la convention collective de la branche professionnelle ou de l’entreprise lui sont applicables dans les mêmes conditions qu’aux autres salariés. L’employeur doit permettre à l’apprenti de suivre les cours professionnels. Ce temps est compris dans le temps de travail.

  • Quel est le salaire de l’apprenti ?

Sous réserve de dispositions contractuelles ou conventionnelles plus favorables, l’apprenti perçoit un salaire déterminé en pourcentage du SMIC et dont le montant varie en fonction de l’âge du bénéficiaire et de sa progression dans le ou les cycles de formation faisant l’objet de l’apprentissage.

  • Comment est validée sa formation ?

La formation est validée par un diplôme d’Etat de type CAP, Bac Pro, BTS, Licence Professionnelle…

  • Qui finance sa formation ?

La formation est gratuite pour l’apprenti. Elle est payée par l’entreprise par l’intermédiaire d’un impôt « la Taxe d’Apprentissage » et financée partiellement par une subvention versée par le Conseil Régional.

A SAVOIR

Déclaration Unique d’Embauche (DUE)

L’employeur doit obligatoirement effectuer la déclaration unique d’embauche auprès de l’URSSAF au plus tôt dans les 8 jours qui précèdent l’embauche et au plus tard dans l’instant qui précède l’embauche.

Visite médicale d’embauche

Comme tous les salariés, l’employeur a obligation de faire passer à l’apprenti une visite médicale auprès des services de la médecine du travail dont dépend l’entreprise.

Machines dangereuses

L’employeur est tenu de respecter les règles d’hygiène et de sécurité. L’utilisation de machines dangereuses ainsi que certains travaux considérés comme dangereux sont interdits aux mineurs. L’inspecteur du travail peut accorder une dérogation après avis favorable du médecin de travail.

Pour en savoir plus consulter :

CFAA de la Martinique

Apprentissage Martinique

 Liens utiles :

URSSAF MARTINIQUE

Direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt de la Martinique

 

 

 

 

Comments are closed.